Asanas, postures de yoga - Attitude Yoga à Strasbourg, Alsace

Les postures symbolisent l’esprit du Yoga

Les postures ou asanas sont intimement liées à l’image spontanée que chacun se fait du Yoga. La posture du Lotus ainsi que la posture parfaite (tronc droit, avant bras posés sur les deux jambes repliées l’une sur l’autre), sont des archétypes : elles correspondent à la définition littérale des asanas, terme qui signifie « être assis ». Ces postures assises sont variées : la demi pince, la mudra, la pince, la tête de vache, la torsion, etc. Ces postures exercent en même temps une maîtrise de la respiration et la concentration. Elles symbolisent bien la dimension méditative du Yoga : il faut être présent et conscient pendant la durée de la posture.

Postures statiques/dynamiques

D’autres postures statiques font appel à des positions du corps très variées: position debout : l’arbre, le triangle, l’aigle, ou couché sur le ventre : l’arc, le cobra, la sauterelle…, ou sur le dos (le poisson), en équilibre sur deux bras (grue), sur les mains et les pieds (le pont, l’arc inversé) ou encore, sur la nuque et le haut du dos (demi chandelle, la charrue, la chandelle), etc. Les postures dynamiques, telle la salutation au soleil impliquent des mouvements et des enchaînements de postures. Durant une séance de Yoga, les postures se réalisent lentement et s’enchaînent après une petite période de relaxation et de détente.

Unité corps/esprit

Le Yoga combine le corporel et le mental. Les postures sont une voie, un moyen conduisant à la réflexion,et favorisant la méditation car l’attention doit se porter sur l’exercice lui-même, sur le moment présent vécu. Les asanas invitent à entrer en soi, à délaisser son stress, ses ennuis, ses contraintes habituelles. Les postures sont les poumons de l’esprit: elles lui permettent de respirer de s’oxygéner.

Les postures sont exécutables par tous.

Il convient de commencer avec les plus simples et progresser ensuite à son rythme et selon ses dispositions physiques personnelles. Certaines personnes ont des prédispositions qui leur permettent d’exécuter plus facilement des postures complexes ou apprendre à les exécuter plus rapidement que d’autres. Il faut accepter ses propres limites corporelles puis les améliorer progressivement. En fait, il n'y a pas de limite d'âge à respecter. A 5 comme à 95 ans, les postures peuvent se pratiquer. Le yoga n’est pas un sport et n’encourage pas le pratiquant à se fixer la performance comme objectif, mais plutôt d’apprendre à se dépasser progressivement et sans tension.

Partager